INFORMATION CORONAVIRUS

Mesdames, Messieurs, Chères familles,

Les informations évoluent rapidement, circulent beaucoup mais sont souvent fausses.

Depuis la mi-mars, les pompes funèbres ont la responsabilité de respecter et de faire respecter les mesures de déplacements et de rassemblements, ainsi que les prescriptions sanitaires autour de l’accompagnement des défunts.

Concernant l’organisation des funérailles

En matière de choix entre inhumation ou crémation, en matière de choix du culte (laïque ou religieux), le respect de la volonté du défunt et de sa famille est maintenu, mais les cérémonies ne sont plus accessibles qu’un cercle restreint, dans le respect des mesures de distanciation sociale.

Au sujet des obsèques catholiques, en accord avec la conférence des évêques de France, et sur avis du vicaire général du diocèse, les célébrations d’eucharistie sont de nouveau célébrée.
Le rite de l’eau du baptême et limité à l’aspersion du seul président de célébration, l’assistance ne béni pas le corps avec le goupillon.

Malgré la contrainte de distance imposée à vos  proches, ils peuvent exprimer leur sympathie et leur soutien, et déposer leurs messages de condoléances ou d’hommages sur notre site www.hayfuneraire.com/memorial/avis-dobseques, rubrique Avis d’obsèques.

Nous savons que cette situation inédite chahute certaines de nos libertés, et perturbe la manière avec laquelle nous vivons notre deuil. Nous comprenons les craintes et les frustrations qui en résultent.

Soyez assurés de notre écoute, de notre énergie, et de notre volonté de vous apaiser.

Soyez assurés de notre volonté de répondre au mieux à vos demandes.

 

Nous vous remercions de votre confiance.

Respectueusement.

 

Arnold et Karine HAY

Notre funérarium est ouvert

La présentation des corps en salon est limitée aux défunts dont la séronégativité est attestée par le médecin ayant certifié le décès.

L’accès au recueillement en salons est limité à un nombre restreint de personnes, dans le respect des consignes de distanciations.

Par mesure de précautions prescrites par le législateur par décret, les soins de thanatopraxie visant à la conservation par injection sont interdits concernant les défunts porteurs ou suspectés.

Les défunts porteurs (ou suspectés) du covid-19 font l’objet d’une mise en bière immédiate sur le lieu du décès, sans aucune possibilité de préparation, de soins, et de présentation à visage découvert.